Lors d'une récente réunion d'information, le Maire de Courbevoie et M Eric CESARI interpellés sur le problème des parkings de la SEPADEF VINCI répondaient que des changements étaient attendus.
VINCI avait déjà entretemps très honnêtement avoué que rien ne serait réalisé avant la fin 2015, (la mise en place de la vidéosurveillance nécessite sans doute une expertise très particulière ? et les travaux des tours HERMITAGE impacteront nécessairement le format à la baisse des places disponibles dans le futur PARKING des SAISONS), sans mot dire de ce qu'il adviendrait des tarifs qui grimpent régulièrement, avec ou sans service de vidéosurveillance. Allez y comprendre quelque chose...
Quant à la réduction importante (env 40%) dont bénéficient les locataires des HLM voisines sur ces loyers de parking, le Maire prétend qu'elle n'est pas de son fait, ce qui fort curieusement ne correspond pas à la version à nous livrée par VINCI.
Plutôt que de se battre pour un tarif réduit pour tous, la municipalité s'est attachée année après année à obtenir un tarif préférentiel pour les résidents des HLM, ce qui ne manque pas d'attiser les animosités entre "cochons de payants" et "privilégiés", les uns comme les autres n'étant pas toujours ceux que l'on croit...
Le Maire, après bien d'années, évoquant le vaste local disponible jouxtant la bibliothèque annexe et dont la propriété (EPAD/COPROPRIETE?) avait été contestée au tribunal de Versailles reconnait qu'une solution pourrait être rapidement trouvée quant à sa destination ("nous nous en occupons!")

Autant de réponses dilatoires, autant de désintérêt avoué pour un quartier de COURBEVOIE (La Défense 1) qui s'est toujours vu refusé une réelle rénovation et continue de se sentir délaissé, abandonné.. ne manqueront pas d'interpeller les électeurs résidant sur la dalle.
Le sempiternel jeu de chassé/croisé auquel se livrent l'EPAD, DE FACTO et la commune n'a que trop duré ! Les résidents, les propriétaires, le savent mieux que tout autre : ils paient taxes d'habitation et impôts fonciers à COURBEVOIE, pas ailleurs.
Les considérer comme des citoyens de seconde zone n'y changera rien, bien au contraire.
De plus, dans les négociations avec le promoteur des tours HERMITAGE (un accord a été trouvé qui devrait prochainement être officiellement validé ) à aucun moment, ils n'ont pu compté sur l'appui et le soutien de leur mairie : "c'est un dossier qui nous dépasse, d'Etat à Etat" dixit E. CESARI. Heureusement que leurs représentants ne s'en sont pas laissés compter  et ont poursuivi les négociations. La France est encore (pour combien de temps?) un Etat de droit...

Le pouvoir s'il en est un appartient aux électeurs qui sauront faire la différence aux prochaines municipales.
Arash DERAMBARSH a réussi à constituer une liste citoyenne (cf. http://www.arash2014.fr/) qui prend en compte les aspirations de beaucoup. Il a habité ce quartier, il a pu constaté la lente dégradation des relations avec le centre de Courbevoie. IL a par ailleurs le plus grand respect pour les courbevoisins de toute origine, de toute catégorie socioprofessionnelle, de tout âge, de toute condition (et la composition de sa liste le prouve)

Pour que les choses évoluent favorablement, pour toutes les raisons indiquées ci dessus et bien d'autres qui seront développées sur le site au quotidien, votez @arash2014 !

 

Share